The Culture is a Femme Fatale

Barbara Stanwyck

Hier pour embellir nos souvenirs, Rita Hayworth était blonde et collectionnait les cigarettes non fumées dans La dame de Shanghai tandis que Barbara Stanwyck les grillait comme elle embrasait les hommes dans Assurance sur la mort, chevelure crantée, frange étudiée et accroche-œil sexy.

Dimanche, on se matait pour la centième fois au moins le Parrain 2, Pacino au faîte de sa beauté, dévore un gâteau en négociant ses parts à la Havane la veille de la révolution cubaine. Œil sombre et mâchoire serrée, très homme fatal.

La culture est une Femme Fatale et une garce jusqu’au bout de la boucle platine.

Publicités

A propos godsaveculture

Dernier ouvrage paru Briques à branques, Editions Cours Toujours. (Autres titres parus : Los Angeles 32, Michalon, 2008 / Les voyages égoïstes d'Antoine Ordana, Barley, 2010 / Mazurka, Mercure de France, 2012) filipemoreau@orange.fr
Cet article, publié dans Billet du jour, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s