Vis à vis

Aujourd’hui, plus que jamais, le(s) temps sont propices à l’introspection et, curieusement, à la contemplation. Mon œil est un nouveau rendez-vous sur ce blog, un regard qui traîne pour découvrir de nouvelles visions. Un œil avisé en vaut deux. Par Delphine.

« J’aimerais voir l’intérieur et l’extérieur en même temps » Edward Hopper

I’m a photographer and therefore I’m a voyeur, and I’m a New Yorker and therefore I’m a voyeur.” Gail Albert Halaban

1538 Out My window NYC, 360 degree view

On aime tous regarder par la fenêtre, imaginer la vie des appartements voisins et capter des moments intimes de ses habitants ?

C’est à New-York que Gail Albert Halaban saisit le quotidien de ses habitants protégés par ces immenses tours de béton. Mais, finalement, ils sont à vue de tous dans l’intimité de leur appartement. Rien d’intrusif ou de volé dans les photos de Gail Albert Halaban, les sujets posent en toute conscience devant l’objectif de l’artiste.

Ces images prises en hauteur d’un espace privé vers un autre espace privé, nous renvoient à notre condition de voyeur, nous invitant à un va-et-vient entre l’intérieur et l’extérieur. De la fenêtre, frontière-cadre entre vie privée et vie publique, le temps est suspendu, la mélancolie et la solitude des grandes villes sont accentuées dans ce monde clos. Notre regard se connecte avec « ces étrangers » dont nous nous sentons proches en partageant leur intimité dans la mise en scène de leur quotidien.

On y découvre un autre vision de la grande Pomme loin des clichés, à travers une galerie de personnages : une famille partage un moment dans la pièce principale de son appartement, une femme danse, un homme seul chez-lui le soir, une personne dénudée et de dos, une femme enceinte nu est assise sur un canapé…

 outmywindow100

La série Out of my window (vue sur fenêtre 2007-2012) de l’américaine Gail Albert Halaban, fait naturellement penser au film de Hitchcock Fenêtre sur cour ou certaines toiles d’Edward Hopper.

 

Pour en savoir plus :

http://www.gailalberthalaban.com/#/ART/OUT%20MY%20WINDOW/

Publicités

A propos godsaveculture

Dernier ouvrage paru Briques à branques, Editions Cours Toujours. (Autres titres parus : Los Angeles 32, Michalon, 2008 / Les voyages égoïstes d'Antoine Ordana, Barley, 2010 / Mazurka, Mercure de France, 2012) filipemoreau@orange.fr
Cet article, publié dans Mon œil !, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s